Revenir au site

Naviguer ces moments incertains en soignant notre alignement

Pratiques pour cultiver et retrouver cet alignement...

En ces temps incertains et cette crise sanitaire mondiale, on peut laisser facilement les circonstances avoir raison de nous. C'est une période qui demande à ce que nous soyons aussi "aligné-e" que possible pour ne pas nous laisser « hypnotiser » et déborder trop facilement par les évènements . Ce n’est pas une invitation à nier les aléas et leur impact sur nous, c’est une invitation à devenir plus présent à ce qui se passe en vous et autour de vous pour augmenter votre capacité à choisir votre réponse au lieu de réagir. 

Qu’entend-on par « alignement »?

Se sentir « aligné » fait souvent référence à un état de « justesse », de paix intérieure et de clarté. Personnellement, je me sens alignée quand mon « cœur-corps-cerveau » travaille de concert et me font me sentir UN avec ce qui se passe en moi et autour de moi. Je suis alors réceptive et dans un état optimal pour répondre aux circonstances.  

Cet alignement n’est pas toujours souhaitable car nous évoluons aussi grâce à des situations qui nous font sortir de notre zone de confort et nous "ébranlent" pour nous donner l'occasion de nous remettre en question. Cependant, à contrario, nous nous laissons sortir de notre alignement bien trop facilement en donnant notre pouvoir à des personnes et situations qui nous déstabilisent par manque de conscience.  

C’est là où notre pouvoir réside : sortir de notre auto-pilote et décider en toute conscience ce qui peut ou ne peut pas nous décentrer ;) C'est un processus qui se renouvelle à chaque instant et c'est une démarche individuelle. Vous êtes le seul à pouvoir décider selon vos valeurs et priorités où vous mettez votre curseur. 

Pourquoi c’est important de soigner notre "alignement" ?

Afin de compenser ce tumulte "extérieur" qui peut à tout moment être exacerbé par de nouvelles incertitudes, nous pouvons tempérer leurs effets négatifs sur notre vie en prenant soin de notre état intérieur. 

Le facteur N°1 qui peut nous faire "sortir de la route", c'est notre programme par défaut et notre inconscience. Le facteur N°1 qui peut nous faire garder le cap sur ce qui est important pour prendre de bonnes décisions pour nous et notre entourage, c'est notre conscience et la qualité de notre présence à ce qui se passe en nous et autour de nous.

Une grande partie de notre souffrance vient de l'interprétation "négative" de ce que nous vivons et non des circonstances elles-mêmes. En développant une intimité avec soi, certains de ces "mensonges" et « débordements » de notre mental agité s'évanouissent et n'ont plus lieu d'être. On récupère alors de l'énergie pour répondre de manière constructive aux circonstances. Vivre une vie "intentionnelle" commence par notre capacité à cultiver et retrouver notre alignement afin de faire des choix en conscience.

Pratiques pour cultiver et retrouver l'alignement 

Afin d'entretenir au mieux cet alignement, cultivons-le quand nous nous sentons bien et en paix. Qu'est-ce qui fait que nous nous désalignons? Quand la tête et le mental ont pris le dessus et dirigent notre vie. Donc une façon d'entretenir cet "alignement", c'est d'une part d'entretenir une relation "saine" avec notre mental et d'autre part de nourrir les autres dimensions qui nous rendent vivants : notre corps, notre coeur et notre conscience. 

Si nous honorons toutes ces dimensions, nous augmentons notre capacité à nous sentir à notre place et à vivre une vie pleine de sens. Notre vie bascule quand nous la vivons par le prisme d'une grosse tête pensante qui pense avoir les solutions à tout : notre mal-être s'installe alors naturellement car nous vivons à contre-courant, nous nions la Vie en nous qui s'exprime aussi par le biais de notre corps, cœur et conscience. Pour rester dans le flot de notre vie, voilà quelques recommandations : 

MENTAL : le mettre à notre service et être assez "conscient" pour voir quand l'agitation est sur le point de reprendre le contrôle de notre vie. 

CORPS : une activité physique quotidienne, de la marche, des exercices physiques, du yoga, du Qi Qong vont notamment activer les hémisphères gauche et droite de notre cerveau, favoriser notre ancrage et faciliter cet état de bien-être

COEUR : en faisant une priorité de "vibrer" chaque jour, notre tête a moins de possibilités de nous entrainer sur le terrain des critiques et des plaintes

CONSCIENCE : cultiver le "témoin" en nous grâce à la pratique de la pleine conscience et de la méditation crée un espace intérieur qui fait "tampon" avec les circonstances difficiles. On se laisse moins facilement entrainer par les pressions extérieures.

Afin de revenir à notre alignement, je distingue 2 niveaux.

1/Déjà bien désaligné, on a du mal à prendre du recul

Quand nous sommes déjà bien désaligné et la tête "à l'envers", le moyen le plus rapide de nous remettre dans le courant de la Vie, c’est :

  • Avant tout d’arrêter "l'hémorragie" notamment en évitant de se juger et de vouloir trouver des solutions. 

Dans cet état de conscience très limité, nous n'avons pas assez de recul pour nous résonner. La fameuse citation d'Albert Einstein a ici tout son sens "Aucun problème ne peut être résolu à partir du même niveau de conscience qui l'a créé". Donc à ce stade, lâcher du lest et ne pas envenimer les choses est déjà un acte "salvateur". Pour cela, "de-focuser" de ce qui vous préoccupe en remettant votre attention sur une chose qui vous redonne un peu d'énergie (ex. voir un film, vous mettre sur un projet qui vous inspire, sortir avec un ami) est une façon d'échapper au cycle pernicieux des pensées-émotions-comportements négatives qui s'auto-alimente.

  • Ensuite utiliser notre physiologie pour changer notre état est un moyen très rapide de ressentir des résultats. Avez-vous remarqué comment une marche de 20 minutes peut nous redonner de l’énergie et de l’espoir ? En bougeant, notre énergie se remet à circuler dans tout le corps : nous ne sommes plus seulement une « tête pensante » qui se fait du souci et s'embourbe toute seule, nous sommes aussi un corps en mouvement et notre coeur re-commence à nous parler ;)
  • Faire diversion en allant aider une personne peut aussi nous aider à relativiser notre état, à "de-focuser" de nos préoccupations (conseil n° 1) et à se remettre en mouvement (conseil numéro 2).

2/Si possible dès que nous sentons un dés-alignement

  • Quand on est bien entrainé à modifier notre état en utilisant le pouvoir de notre attention, on peut assez facilement ressentir qu'on sort des "rails" de la vie, que notre interprétation (souvent inconsciente) nous fait réduire notre champ de conscience. Il est donc normal et salutaire de ressentir ce "tiraillement". Une émotion "désagréable" émerge dans notre corps pour nous signaler "tu dérives, tu prends une tangente, relève le nez, sors de ton programme limitant et reviens à toi et à la Vie tellement plus intelligente que ta petite tête". A ce moment-là, j'ai le choix de remettre mon attention sur le beau et le bon dans ma vie et/ou autour de moi car je sais que des réalités parallèles co-existent à tout moment auxquelles je peux aussi accéder. Je peux me aussi me poser la question "de quoi ai-je le plus envie ici et maintenant?", ça me permet de me remettre sur la voie du coeur. 
  • Dans certains cas quand je sens mon énergie « descendre » et que je résiste le moment que je vis, je me demande desuite « qu’est-ce que je suis entrain de me raconter ? ». Nos pensées ont un impact immédiat sur nos émotions et c’est souvent inconscient. Identifier l’histoire, le narratif qui se cache derrière cet état nous permet ensuite de décider si en effet cette histoire est valide, un peu valide ou pas du tout. Comme notre cerveau a un penchant négatif naturel, très souvent ce que je me raconte ne fait pas honneur à ce que je vis vraiment. Avec un peu de conscience et de l'entrainement, je suis capable de questionner ce que je me raconte et de choisir plus consciemment mon interprétation de ce que je vis. 
  • Si on sent un état de stress s’installer et que nous savons pertinemment que nous sommes entrain de « disproportionner » les choses, la respiration est le meilleur moyen de changer notre état intérieur. Nous envoyons à notre corps le signal qu’il est en sécurité et qu’il peut se détendre. Si vous utilisez déjà la « cohérence cardiaque » en prévention, votre corps se rappellera facilement le processus et il se mettra en mode « relaxation » plus vite. Pour ma part, je trouve la respiration alternée très efficace pour calmer mon mental.
  • Avoir la capacité de ne pas "entrer en matière" avec ce qui nous préoccupe est aussi très pertinent dans certains cas notamment quand on sait pertinemment qu'on se raconte un gros "mensonge". On arrête ainsi desuite "l'hémorragie" et la spirale qui nous fait aller vers le bas. C'est ce qu'on appelle communément le "lâcher prise". En arrière plan, il y a souvent une compréhension de du dysfonctionnement du mental qui permet cette attitude de "lâcher prise".
  • Une autre option, c’est de déplacer notre attention et énergie vers le corps pour revenir au moment présent par exemple en se reconnectant à notre centre de gravité, au « hara » ou tout simplement en ressentant les points d’appui de nos pieds sur le sol et les sensations dans notre corps. 
  • Faire une méditation « interrupteur de stress » pour ne pas laisser notre mental agité augmenter notre niveau de stress est une autre option. Sur cette page vous trouverez une méditation 3 minutes de respiration "condition de faire face" que vous pouvez utiliser.

Une fois que vous aurez retrouvé votre alignement, interrogez-vous sur ce qui a permis cette «perte » de votre centre, non pour vous juger mais pour en ressortir des informations utiles à votre transformation. Qu’est-ce qui a entrainé ce décentrage ? Vous verrez que c’est souvent une croyance limitante sur vous, une personne ou la Vie qui a pris le dessus que vous avez considéré comme « vrai » et qui vous a stressée. En prenant un peu de hauteur, vous serez capable de remarquer de plus en plus la distorsion que votre mental peut entrainer dans certaines conditions et retrouver plus facilement et vite votre "alignement".

Le plus beau cadeau que nous pouvons nous faire selon moi, c'est de s'accompagner sur ce chemin de vie avec beaucoup de bienveillance et d'utiliser toutes les opportunités qui nous sont données pour grandir en conscience et mettre plus de vie dans la Vie! Cultiver et retrouver notre alignement est un vrai apprentissage à vie ;). Ce sont les "tensions" qui sont aussi le carburant de notre évolution. Elles nous "sortent" de nous pour nous donner l'opportunité de retrouver le chemin du coeur et c'est ce chemin qui nous fait prendre conscience de nouvelles choses sur nous et la Vie et nous fait avancer dans la compréhension de qui nous sommes vraiment au-delà des rôles qui vont et viennent.

Si ce blog vous inspire et que vous aimeriez apprendre à revenir en vous dans cet espace intérieur pour être moins sous l'emprise de votre mental et davantage connecté à votre coeur, découvrez mon programme "RDV avec SOI" qui se passe à distance et sur 3 semaines. Nous aurons peut-être l'occasion d'aborder tout cela ensemble?

Caroline pour "L'Echo de Caro - Prendre soin de soi, prendre soin du monde"

Octobre 2020

Si vous désirez être notifié lorsqu'un nouvel article de blog est publié, abonnez-vous avec le bouton ci-dessous "s'abonner". Mon intention est de vous donner autant d'outils pratiques que possible pour vivre une vie "intentionnelle" qui vous inspire et où vous vous sentez à votre place, où le mental est au service de votre cœur et de votre corps. Pour des sources d'inspiration plus régulières, rejoignez ma page Facebook, Insta abonnez-vous à ma chaîne Youtube.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK